Les mots, les expressions, les routines de pensée nous trahissent à notre insu. Et nous en proférons de ces vérités et certitudes qui ne parviennent plus, antiques défroques en lambeaux, à couvrir notre désarroi!

Sémiologue ?

C’est pourquoi quiconque a un tant soit peu l’oreille aux aguets, qui a la mauvaise habitude découter plus le sens du sens que le sens qui prétend s’afficher – autrement dit le « sémiologue » – éprouvera quelque émoi confronté à ces discours contemporains.
Dans cet espace, ce site, il les partage au fil des semaines. Brèves réactions ou humeurs, aussi bien qu’analyses plus soutenues. Opinions ou traits un peu forcés … ce sont des regards ou des visions, des rencontres fortes mais aussi de saugrenus paradoxes… en vrac ou presque.

Vérités et certitudes en lambeaux

Nos contemporains en tant qu’objets de spectacle, occasions d’un sourire. « Ah nos ancêtres en gobaient des sornettes ! » aime-t-on à persifler.
Et nous donc ! Si nos ancêtres ont cru en des vérités qui se sont, à terme, révélées de beaux actes de foi, autrement dit des « mythes » (autrement dit, encore, des certitudes « provisoires »), qu’en est-il de nous ? Malgré notre prétentieuse et rassurante rationnalité, n’en avons-nous pas à revendre, et des plus efficaces, plus sournois, plus insidieux encore si c’est possible?

Et pourtant, quoi de plus riche que l’imaginaire ?

La richesse de nos imaginaires n’est pas forcément où nous prétendons la mettre. Elle est dans toutes ces valeurs qui nous animent … qui nous font « marcher » ; quand ce n’est pas voluptueusement « courir dans le mur ».
Un peu de recul s’impose donc, quelque distance, quelque soupçon au coin de l’oreille ou de l’œil … c’est, pour sortir un temps de la « confusion », ce à quoi les diverses thématiques des mythologies contemporaines proposées ici nous invitent.
Enfin et surtout : Soyons attentif à la manière dont nous engendrons, à notre tour, les belles et odieuses vérités que nous imposerons à nos semblables