Quel culot d’oser appeler “dispositif de création d’emplois” ou “aide à l’emploi, à l’embauche, à l’insertion ou à la ré-insertion” … une série de mesures destinées à multiplier les stages non-rémunérés ou indemnisés à quelques pourcents de ce que serait un salaire qui serait soucieux de préserver la dignité humaine.

Et ça continue … on se prostituerait pour “décrocher” un  …stage !

Apprendre (avant même que d’avoir travaillé) à s’offrir corps et âme gratuitement à l’employeur : ça,  ça  vous forge les insoumis, ça brise la rétive bestiole – une fois qu’elle s’est montrée capable d’accepter ça … elle acceptera n’importe quoi  et gravira les échelons à mesure qu’on récompensera sa capacité accrue de soumission.